bruxelles

Il faut réformer la réforme du chômage !

2014. Il est moins une. Dans moins d'un an, une décision politique incroyable va créer 55.000 pauvres en plus. Leur exclusion du chômage ajoutera une marée humaine à la pauvreté grandissante de notre pays riche. Impassibles, les responsables foncent les yeux fermés, comme un train fou dans la nuit... sur le mur ! On verra le 1er janvier 2015 ?

Edito de Nico Cué, 17/01/2014.

(siehe Deutsche Fassung unten)

2014. Tout reste possible.  Un mouvement social puissant peut encore arrêter la machine. Renverser la vapeur. Des CPAS, certaines communes de Wallonie et de Bruxelles commencent à se dresser contre le mauvais sort que le Gouvernement Di Rupo leur a préparé en 2011 au moment de sa formation. Les travailleurs, les citoyens, les acteurs des temps présents peuvent forcer un autre avenir possible. L'insurrection est nécessaire pour empêcher l'explosion de cette bombe sociale dont le compte à rebours tourne.

« On ne lâche rien ! »

Les métallos de Wallonie et de Bruxelles ont quelques raisons d'être fiers : à l'heure où les opérations électorales se terminent dans les entreprises, les résultats disponibles non seulement nous confortent mais nous renforcent significativement dans la plupart des entreprises et dans nos secteurs : en nombre de mandats, nous progressons de 1,20% !

Edito de Nico Cué, 25/05/2012.

(siehe Deutsche Fassung unten)

Les métallos de Wallonie et de Bruxelles ont quelques raisons d'être fiers. Et c'est un plaisir agréable à partager !

A l'heure où les opérations électorales se terminent dans les entreprises, les résultats disponibles (le 20 mai) non seulement nous confortent mais nous renforcent significativement dans la plupart des entreprises et dans nos secteurs : en nombre de mandats, nous progressons de 1,20% !

La lettre des Métallos à Elio Di Rupo, président du PS

Actualité du 05/07/2011.

Cher Président,
Cher Camarade,

Dans le cadre des négociations fédérales en cours et face à la tournure que prennent les événements au niveau européen, où le passage en force d’un pacte pour l’euro-plus nous mène vers des conséquences sociales désastreuses, les travailleurs nous expriment leurs plus grandes préoccupations quant aux régressions sociales dont ils pourraient faire l’objet dans le cadre de la négociation relative à la formation du gouvernement fédéral.

Sécurité - défense : rencontre ce jeudi 5 mai entre le Gouvernement wallon et les représentants du secteur

Actualité du 05/05/2011.

Le dialogue a enfin repris ce jeudi 5 mai. Est-ce la fin des tensions dans le secteur «Sécurité-Défense» entre les représentants de l’armement et le Gouvernement wallon ?  Nous l’espérons !

A situation exceptionnelle, réaction exceptionnelle : c’est ensemble que patrons et syndicats sont allés défendre le dossier au siège de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Place Surlet de Chokier à Bruxelles.

L’enjeu ? La reprise des discussions portant sur  la juste réforme à apporter au secteur :

Une démonstration

Aller à Bruxelles, le 24 mars dernier, pour y montrer notre ressentiment, était un pari risqué. Non pas que quiconque, à la FGTB Métal Liège-Luxembourg, doute de la motivation des travailleurs à se mobiliser contre des projets qui, à tous les niveaux, depuis l’Europe jusqu’au plan local, risquent de nous coûter cher. Mais nous savons tous, depuis longtemps, que les sensibilités ne sont pas les mêmes partout. Parce que les situations sont différentes ; parce que les sensibilités sont variables ; parce que les pratiques de sensibilisation fluctuent d’un lieu à l’autre.

Edito de Francis Gomez, 12/04/2011.

Ainsi, le 24 mars, nous avons été lâchés par la CSC. Nous étions devant les institutions européennes, comme la Confédération européenne des Syndicats l’avait souhaité. Les Verts étaient à mini-Europe, au Heysel, divisant une nouvelle fois les travailleurs après les avoir lâchés dans le cadre des négociations interprofessionnelles, ouvrant ainsi la porte à un AIP parmi les plus rétrogrades de l’histoire sociale belge.

Nos militants, notre richesse !

Alors comme ça, nous sommes des barbares, et nos manifestations ne servent à rien ? Vous savez ce qu’ils vous disent, les barbares ?

Edito de Nico Cué, 8/04/2011.

Les « belles personnes » attendaient les militants métallos à Bruxelles, ce 24 mars, comme on s'imagine les invasions barbares de Huns. Leurs laquais avaient préparé le terrain médiatique et labouré l'opinion en forgeant de nous une image dévastatrice. Ils en ont été pour leurs frais.

Hold-up

Hold-up

«Johnson Matthey is dead». Le 31 janvier dernier, les patrons britanniques de la société Johnson Matthey ont annoncé la fermeture définitive de la division bruxelloise du groupe, qui emploie 300 personnes. Chronique édifiante d’un hold-up programmé.

29/03/2011

Le coup de massue a été particulièrement brutal pour les travailleurs, qui n’en sont toujours pas revenus. Et pour cause : l’entreprise est largement bénéficiaire.

Rétroactes : Johnson Matthey est un groupe multinational implanté aux quatre coins du monde (Etats-Unis, Argentine, Chine, Afrique du Sud, Europe). Son site bruxellois, implanté à Evere, a été créé en 1990. 234 employés et 64 ouvriers y produisent des catalyseurs, autrement dit des filtres à particules céramiques et métalliques destinés aux véhicules.

Pourquoi la MWB-FGTB dit NON au projet d'Accord interprofessionnel 2011-2012

Actualité du 07/02/2011.

  • ZERO % d’augmentation des salaires en 2011 et 0,3% en 2012, ce n’est tout simplement pas acceptable.
  • Le projet d’AIP veut faire sortir du calcul de l’index le mazout de chauffage, le gaz, l’électricité, ou encore des matières premières telles que la farine.

Les Métallos Wallonie-Bruxelles (MWB) en Congrès. Téléchargez le rapport moral et les motions adoptées

Actualité du 13/12/2010.

Les Métallurgistes Wallonie-Bruxelles de la FGTB étaient en congrès ces jeudi et vendredi 9 et 10 décembre à Meux, près de Namur.

A cette occasion, l'assemblée a réélu à l'unanimité Nico Cué au poste de Secrétaire général. Angelo Basile a lui été élu à l'unanimité au poste de Secrétaire général adjoint, en remplacement de Michel Goldmann. Manu Castro, responsable de la Fédération du Brabant, a quant à lui accédé à la présidence de la MWB, en remplacement d'Antonio Di Santo, conformément aux statuts.

Non à la criminalisation des mouvements sociaux ! La FGTB wallonne condamne les dérives sécuritaires dans les manifs

Actualité du 06/10/2010.

Dans un texte publié sur son site internet, la FGTB wallonne condamne les arrestations arbitraires et les violences policières graves qui ont entaché la manifestation européenne du mercredi 29 septembre dernier, à Bruxelles. Les Métallos Wallonie-Bruxelles de la FGTB s'associent à cette prise de position ferme contre des pratiques et une logique inacceptables.

Ci-dessous, le texte de la FGTB wallonne :